À mi-mandat, la mise en oeuvre du plan CATCH est en avance sur ses objectifs

Parmi les engagements de la ‘Delivery Unit’ en charge de la mise en œuvre du plan CATCH figurait la volonté de fournir, en toute transparence et à échéance régulière, un état d’avancement sur la mise en œuvre des différents projets du plan. Pour rappel, ces projets avaient été définis par un groupe d’experts composés de chefs d’entreprises locaux au lendemain de la fermeture de Caterpillar afin d’«accélérer la croissance de l’emploi dans la région de Charleroi » (voir www.catch-charleroi.be)

À ce jour, ce sont plus de 30 projets structurants répartis au sein de 4 écosystèmes sectoriels (Health&Bio, Airport&Logistics, Advanced Manufacturing, Creative&Digital) qui sont mis en œuvre à travers la dynamique CATCH. Cette dynamique implique de façon collective près de 50 partenaires locaux et régionaux, dont la Ville de Charleroi et le Gouvernement Wallon, autour de l’enjeu de la reconversion économique du bassin.

L’ambition initiale du plan CATCH était de viser la création de 6 000 à 8 000 emplois d’ici à 2025 dans les quatre secteurs visés, un objectif ambitieux mais réaliste au vu de l’historique de croissance de ces secteurs. À l’heure d’entamer la dernière année de la ‘Delivery Unit’, les analyses contenues dans le rapport intermédiaire (téléchargeable ici) montrent que les réalisations du plan CATCH sont en avance par rapport aux objectifs initialement fixés avec des projections de création atteignant déjà de 4 000 à 7 000 emplois à horizon 2025. Ce rapport intermédiaire est un point d’étape important et détaille l’ensemble des projets ainsi que la méthodologie d’évaluation et de suivi de la mise en œuvre du Plan CATCH.

Zoom sur la dynamique en place à Charleroi et quelques-uns des projets emblématiques qui ont vu le jour tout récemment, portés par la dynamique collective du Plan CATCH et de ses partenaires:

 

Le secteur ‘Advanced Manufacturing’ vient de matérialiser deux chantiers grâce au projet A6K (Atelier 6000) – Advanced Engineering Center, qui vise à créer un centre multi-opérateurs dédié aux sciences de l’ingénieur au coeur du centre-ville en faisant de l’ancien ‘Tri Postal’ de Charleroi un épicentre pour l’écosystème industriel wallon. Ce hub technologique rassemble les équipes de fleurons industriels, de PME, de centres de recherche, de prestataires de services privés, d’acteurs institutionnels (notamment les pôles de compétitivité) mais également aussi des programmes d’incubation (AE.ccelerator, WSL) afin de favoriser l’émergence de nouveaux projets technologiques à haute valeur ajoutée. Il est le résultat d’un partenariat fort entre la cellule CATCH, Sambrinvest, la SNCB, le Gouvernement Wallon et la Ville de Charleroi.

 

Toujours sur le volet de la formation, c’est l’axe ‘Creative & DIgital’ qui a concrétisé récemment un projet structurant d’espace éducatif multi-opérateurs dédié aux formations digitales et localisé en plein centre-ville. Ce projet dénommé E6K (Ecole 6000) – Tech Education Center accueillera à la fois les formations numériques de l’Ifapme, TechnofuturTic ou Design Innovation mais également de nouveaux programmes alternatifs comme BeCode. Diverses initiatives visant à favoriser la transformation digitale des entreprises ont également vu le jour, notamment en partenariat avec Digital Wallonia.

 

Au niveau du Plateau Nord de Charleroi, la stratégie de croissance à long terme de l’aéroport est en marche, avec pour premiers avancements notamment le lancement de l’allongement de la piste de décollage de BSCA (prévue pour 2021) et la favorisation de la mobilité et visibilité autour de l’aéroport (via le Plan Wallon d’Investissements). Des développements qui devraient permettre la création de 1500 emplois directs et indirects d’ici 2025. Un soutien important aux acteurs logistiques existants et des efforts d’attraction de nouveau acteurs du secteur de la grande distribution, du retail et du biopharma ont également été initiés.

 

La dynamique de croissance de l’écosystème biotech est aussi à souligner, avec 11 nouvelles entreprises créées au Biopark depuis 2017 parmi la vingtaine de projets continuellement à l’étude et plus de 200 mEUR levés en 2018 par les entreprises du Biopark. MaSTherCell a par exemple validé un projet de déploiement majeur de ses activités via la reconversion d’un hall de près de 6 000 m² (anciennement occupé par un sous-traitant de Caterpillar), qui lui permettra de doubler le nombre d’emplois pour dépasser les 300 collaborateurs. Un important soutien au renforcement des infrastructures du Biopark a aussi été apporté pour permettre de doubler sa capacité d’accueil.

 

La troisième et dernière année d’activité de la ‘Delivery Unit’ sera centrée sur un suivi de la mise en oeuvre de ces projets structurants et la pérennisation de la dynamique CATCH à travers une appropriation par les outils économiques locaux et régionaux.

Téléchargez l’intégralité du rapport de mise en oeuvre CATCH pour tout savoir sur l’avancement des projets structurants CATCH : www.catch-charleroi.be/

 

SPREAD THE WORD!
Facebook
LinkedIn
Instagram

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut