Deux carolos créent le pavillon belge de la Biennale de Venise

Le projet « Eurotopie » investira le pavillon de la Belgique occupé par la Fédération Wallonie-Bruxelles lors de la 16ème édition de la Biennale d’architecture de Venise qui se tiendra du 26 mai au 25 novembre 2018.

La Biennale de Venise est un événement mondial majeur pour l’architecture. Cette année, la thématique choisie par les deux curatrices irlandaises Yvonne Farrell et Shelley McNamara de Grafton architects est : « Freespace ».

Suite à l’appel à projets lancé par la Cellule architecture de la Fédération Wallonie-Bruxelles 19 candidatures ont été récoltées. Parmi tous ces projets, c’est « Eurotopie » qui a été retenu pour représenter le pavillon de la Belgique lors de cette Biennale.

Crédits : Leslie Artamonow

Une équipe jeune et internationale 

Ce projet ambitieux intitulé « Eurotopie », est l’initiative d’une équipe internationale composée de quatre jeunes diplômés en architecture de Wallonie et de Bruxelles : Roxane Le Grelle (architecte et historienne de l’art), Léone Drapeaud, Manuel Leon Fanjul et Johnny Leya, ces trois derniers sont les membres fondateurs du bureau d’architecture TRAUMNOVELLE, qui utilise la fiction au centre de l’analyse critique. Pour la réalisation de ce projet ils seront aidés par l’auteur Bruce Begout, l’artiste et scénographe Sébastien Lacomblez de Charleroi Bouwmeester ainsi que du photographe Philippe Bracquenier, le bureau de graphisme 6’56 » et l’artiste Claire Trotignon.

Un projet pour l’Europe

L’intitulé « Eurotopie » comme vous l’aurez peut-être compris est la contraction des mots « Europe » et « utopie » : elle représente la création d’un univers utopique autour de l’Europe.

L’équipe tentera de nous montrer que l’architecture peut toutefois prendre part à une Europe plus démocratique. Ce projet vise à remettre les choses en question, il veut nous pousser à la réflexion. Le but de cette remise en question est de garder les règles, les lois existantes afin de les transformer, c’est-à-dire pouvoir se ré-approprier ce que nous possédons déjà en améliorant simplement les choses.

 

Ils nous inviteront lors de cette biennale à porter un regard critique sur la construction d’un espace démocratique. Une nouvelle a été écrite spécialement pour l’occasion dans le but de retracer les faits à l’origine de ce nouveau système de gouvernance. Pour planter le décor et vous aider à mieux comprendre le concept derrière le projet « Eurotopie« , en voici un résumé dans les grandes lignes : « Suite à la montée du nationalisme, une nouvelle guerre civile éclate face aux républicains. La cohésion européenne en sort victorieuse : radicalement, le modèle politique change. La démocratie actuelle que nous connaissons tous, gouvernée par des spécialistes, est finalement abolie.Toutes les nations ont été détruites pour n’en former qu’une seule. À présent, ce sont les citoyens qui sont à la tête de ce nouveau gouvernement. » C’est sur ce concept que l’équipe s’est tournée car selon eux, le système politique est le meilleur moyen d’organiser la société.

L’espace démocratique proprement dit sera représenté par une installation sous forme de gradin, afin de favoriser la discussion et de laisser aux citoyens la possibilités d’y aborder les thèmes politiques, les grands débats et défis de société pour permettre de réintégrer en son coeur, une Europe unie.

Focus sur les deux Carolos de l’équipe

Sébastien Lacomblez a un parcours que l’on peut considérer comme éclectique ! C’est un artiste qui a un large panel de compétences à son actif tels que les arts plastiques, graphiques, numériques et sonores, le bio-art, le design et l’événementiel. Il est le co-fondateur de la marque d’accessoires Espèces. Il travaille actuellement au centre de la cellule Charleroi Bouwmeester. Il a pour rôle celui de directeur artistique au sein de l’équipe « Eurotopie ».


Manuel Leon Fanjul
est l’un des quatuor du projet « Eurotopie ». Il est diplômé de La Cambre Horta en tant qu’architecte, il est le co-fondateur de collectif d’architecture, TRAUMNOVELLE. Il fait aussi partie de l’équipe de Charleroi Bouwmeester en tant qu’architecte.

 

Bon à savoir ! Si vous désirez vous rendre à la biennale d’architecture qui se déroule du 26 mai au 25 novembre prochain, dépêchez-vous de réserver vos billets au départ de Charleroi ! Aller-retour à partir de 30€.

 

SPREAD THE WORD!
Facebook
LinkedIn
Instagram

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut